Back
Image Alt

Comment calculer le reste à vivre pour un crédit ?

Pour prendre un crédit il est important de prendre en compte plusieurs facteurs comme le reste à vivre. Le reste à vivre est l’un des facteurs clés qui conditionnent l’obtention d’un prêt et il est important de savoir comment le calculer. Cela dit, vous trouverez dans cet article comment calculer votre reste à vivre après l’obtention d’un crédit.

Que représente le reste à vivre pour un crédit ?

Le reste à vivre est la somme qui reste à l’emprunteur pour ses besoins personnels après paiement de ses mensualités de remboursement. Pour obtenir un crédit, l’emprunteur doit avoir un reste à vivre suffisant. Le fait est que les mensualités du prêt ne doivent pas avoir un grand impact sur le pouvoir d’achat de l’emprunteur. Il doit lui permettre de couvrir les indispensables du quotidien de l’emprunteur à savoir : se vêtir, se loger, se nourrir, se divertir, s’acquitter de ses impôts etc. Ainsi, le reste à vivre est une donnée primordiale pour les institutions financières.

A lire en complément : Quels sont les types de crédits ?

Comment calculer le reste à vivre ?

Le montant du reste à vivre est calculé en faisant la différence entre l’intégralité des revenus et les charges mensuelles fixes. Les charges fixes représentent ici les paiements des mensualités de prêts. Étant donné que les paiements sur différents types de prêts se concentrent sur différents soldes, il existe des moyens distincts de calculer vos paiements mensuels. Voici comment calculer les trois types discutés précédemment.

Formule de paiement de prêt amorti

Calculez votre paiement mensuel en utilisant votre solde principal ou le montant total de votre prêt, le taux d’intérêt périodique, qui est votre taux annuel divisé par le nombre de périodes de paiement, et votre nombre total de périodes de paiement.

A lire aussi : Comment profiter du crédit conso du Crédit Agricole ?

Formule de paiement de prêt à intérêt seulement

Le calcul des paiements pour un prêt à intérêt seulement est plus facile. Tout d’abord, divisez le taux d’intérêt annuel par le nombre de paiements par an, puis multipliez-le par le montant que vous empruntez.

Calculs de paiement par carte de crédit

Les cartes de crédit utilisent également des calculs assez simples, mais déterminer votre solde demande plus d’efforts car il fluctue constamment et les prêteurs facturent des taux différents. Ils utilisent généralement une formule pour calculer votre paiement mensuel minimum en fonction de votre solde total. Par exemple, l’émetteur de votre carte peut exiger que vous payiez au moins 25 $ ou 1 % de votre solde impayé chaque mois, selon le montant le plus élevé.

Une fois que vous aurez retiré le montant de vos mensualités de prêt du montant de vos revenus, vous aurez obtenu votre reste à vivre.

Quels sont les critères à prendre en compte pour déterminer le reste à vivre ?

Pensez à bien garder à l’esprit que le reste à vivre ne doit pas uniquement être considéré lors de la souscription d’un crédit, mais aussi dans tous les aspects de votre vie quotidienne. Pour déterminer un montant réaliste pour vos dépenses mensuelles, vous devez prendre en compte plusieurs critères.

Tout d’abord, pensez à bien tenir compte du coût de la vie dans votre région. Les prix varient considérablement d’une ville ou d’un pays à l’autre et peuvent avoir une incidence importante sur votre budget mensuel. Il faut ensuite examiner attentivement vos charges fixes mensuelles telles que le loyer ou l’hypothèque ainsi que les frais liés aux services publics tels que l’électricité, le gaz et les factures d’eau.

Évaluez vos frais courants comme la nourriture, les vêtements et autres articles ménagers essentiels. Si vous avez des enfants à charge ou si vous êtes responsable des soins aux personnes âgées parents, n’oubliez pas non plus leurs besoins spécifiques qui doivent être pris en compte dans ce calcul.

Les dépenses supplémentaires doivent aussi être prises en compte lorsque vous calculez votre reste à vivre. La plupart des gens ont divers engagements financiers chaque mois tels que des abonnements sportifs ou musicaux ainsi qu’une allocation pour sortir. Ceci inclut aussi une somme destinée aux imprévus car personne ne peut prévoir toutes les difficultés pouvant surgir au cours du mois. Pensez à bien gérer vos finances personnelles. En prenant soin d’examiner tous les aspects importants qui affectent vos dépenses mensuelles, vous pouvez éviter un fardeau financier supplémentaire tout en profitant d’une vie confortable et bien remplie.

Comment optimiser son reste à vivre pour mieux gérer son budget ?

Maintenant que vous avez calculé votre reste à vivre, il est temps de l’optimiser pour une gestion budgétaire plus efficace. Voici quelques conseils pratiques :

Les contrats d’assurance (habitation, automobile, mutuelle …) ainsi que les abonnements (Internet, téléphone portable, télévision …) peuvent peser lourd sur votre budget. N’hésitez pas à les renégocier avec vos fournisseurs afin d’obtenir des tarifs plus intéressants.

Il est facile de craquer pour un achat coup de cœur ou pour un produit en promotion. Ces petits achats répétitifs peuvent rapidement faire grimper votre budget mensuel et diminuer votre reste à vivre. Avant tout achat non prévu dans le budget initial, prenez du recul et posez-vous la question : en ai-je vraiment besoin ?

Sortir au restaurant ou aller au cinéma sont des activités agréables mais coûteuses. Il existe des alternatives moins onéreuses comme cuisiner chez soi ou regarder un film en streaming sur Internet.

En suivant ces astuces simples mais efficaces, vous pouvez facilement optimiser votre reste à vivre et mieux gérer votre budget personnel !