Back
Image Alt

Les conditions d’éligibilité pour un rachat de crédits incluant une trésorerie

Utilisé pour réduire les dettes en regroupant plusieurs prêts en un seul, le rachat de crédits peut servir à obtenir une trésorerie additionnelle. Affectée au financement d’un projet ou libre d’utilisation, cette somme permet à l’emprunteur de partir sur de nouvelles bases. Quels sont les points à vérifier avant d’en faire la demande ?

Vérifiez votre taux d’endettement avant et après le rachat de crédits

Lors d’un rachat de crédits, la liquidité accordée par l’organisme prêteur n’excède habituellement pas 15 % du total des dettes concernées. Si la banque rachète 30 000 €, vous pouvez obtenir au maximum 4 500 € supplémentaires. Il est possible d’obtenir un pourcentage plus élevé dans le cadre d’une trésorerie affectée en fournissant les justificatifs requis. Le montant accordé dépend principalement de votre capacité d’endettement avant et après l’opération. Le prêteur examine vos 3 dernières fiches de compte mensuelles pour déterminer :

A lire aussi : Comment obtenir une simulation rapide pour un rachat de crédit ?

  • si vos comptes sont excédentaires, équilibrés ou déficitaires à la fin du mois,
  • l’épargne disponible,
  • votre niveau de dette après le rachat.

L’argent que vous souhaitez emprunter ne pourra plus l’être. La seule exception à cette règle s’applique s’il sert à financer un investissement. Plus votre engagement est long, plus vous devez anticiper vos besoins. Assurez-vous donc que votre taux d’endettement n’excède pas 33 % après cette opération.

Comme on peut le voir sur la page LesFurets, vous pouvez, par exemple, utiliser une calculatrice en ligne afin d’effectuer une simulation de rachat de crédits. N’hésitez pas non plus à contacter un courtier spécialisé pour déterminer votre situation et savoir s’il est possible de disposer d’une trésorerie après cette opération.

A lire aussi : Où faire un regroupement de crédits ?

Taux endettement rachat crédits emprunt regroupement prêts comparateur comparer créances dettes mensualités conditions éligibilité trésorerie finances

La stabilité des revenus : critère déterminant pour les prêteurs

Pour être éligible au rachat de crédits et obtenir une réserve d’argent supplémentaire, vous devez avoir au minimum une source de revenu stable et un conjoint en CDI si ce n’est pas votre cas. Vous devez par ailleurs avoir reçu des paiements réguliers lors des 3 derniers mois sans aucun incident.

Les organismes de prêts privilégient donc les salariés justifiants de 3 ans d’expérience chez le même employeur et les fonctionnaires. Vous avez aussi de fortes chances de faire valider votre dossier en étant un entrepreneur en progression ou un travailleur avec plusieurs CDD sur cette même période.

Le statut de propriétaire constitue un atout. Vous pouvez ainsi souscrire une garantie hypothécaire et prétendre à la trésorerie maximale. Si vous ne remplissez aucun de ces critères, la banque exigera une sûreté avant d’accepter éventuellement votre demande.

L’importance du reste à vivre après le rachat de crédits

Il s’agit de la somme à votre disposition chaque mois une fois que toutes vos charges sont déduites. Le reste à vivre permet à l’établissement prêteur de vérifier votre équilibre budgétaire avant de vous accorder un nouveau prêt. Sa part doit être supérieure ou égale à 67 % des revenus de votre foyer.

Le reste à vivre imposé par votre banquier dépend de la nature de votre hébergement et de la composition de votre ménage. À revenu égal, ce montant sera plus important pour une famille de 3 enfants à charge que pour un célibataire.

Plus votre rachat de crédits incluant une trésorerie s’effectue à un capital élevé avec un remboursement qui prend du temps, plus il coûtera cher. Nous vous recommandons donc de calculer ce montant avant et après l’opération. Simulez le processus en faisant varier les échéances de paiement, car la différence peut être élevée.