Back
Image Alt

Quel placement retraite à 50 ans ?

Avant 50 ans, vous devez faire certains placements afin de mieux garantir votre retraite. Mais si vous n’avez pas pu le faire, il existe des placements auxquels vous pouvez faire recours. Voici une liste exhaustive que vous pouvez consulter.

Opter pour l’assurance vie

Dans tous les cas, l’assurance vie demeure le meilleur moyen d’assurer sa retraite même à partir de 50 ans. C’est un placement qui vous permet de mettre en sécurité votre épargne. Elle offre une bonne fiscalité après 8 ans. Outre ses avantages fiscaux, l’assurance vie est utilisée à de nombreuses fins dont celle de préparer sa retraite.

A lire également : Retraite avec 1500 euros de salaire : montant et optimisation des pensions

De plus, c’est l’un des meilleurs investissements pour avoir tout doucement un capital conséquent. Ce placement vous donne aussi la possibilité de retirer tout le capital constitué ou de le transformer en rente viagère.

Opter pour le PER

Le PER ou plan d’épargne retraite est adaptée à toute personne qui souhaite préparer sa retraite à partir de 50 ans. C’est un placement idéal pour le long terme et pour avoir un complément de retraite. Vous avez le choix entre trois types de PER.

A lire aussi : Quels sont les avantages d'une retraite à temps partiel ?

Le PER individuel est un placement idéal pour tous. Que vous soyez travailleur ou demandeur d’emploi, vous pouvez y souscrire. Généralement, les limites d’âge ne concernent pas ce placement. Cependant, certains contrats le mentionnent et fixent la limite à 68 ans maximum.

Le PER collectif quant à lui s’octroie à tout travailleur ayant au moins fait trois mois dans une entreprise. Il est également accessible aux patrons ainsi qu’aux associés de l’entreprise.

Le PER obligatoire comme son nom l’indique est obligatoire pour tous les salariés d’une entreprise.

Opter pour l’immobilier

L’immobilier fait partie des placements les plus sûrs pour assurer sa retraite. À 50 ans, vous avez probablement moins de charges et pouvez donc investir efficacement dans la pierre. Il vous permet de diversifier votre patrimoine tout en profitant du fruit de votre investissement. L’immobilier a plusieurs avantages surtout en ce qui concerne la fiscalité. Des dispositifs sont en effet, disponibles pour vous permettre de jouir des fruits de votre investissement. Le dispositif en est une preuve palpable. Il vous permet d’avoir des réductions d’impôt sur 12 ans.

La location meublée par exemple vous permet d’obtenir un amortissement allant à 90 % de votre investissement initial. Les SCPI sont également intéressants pour alléger vos impôts.

En somme, il est possible de faire des placements à 50 ans et plus. Vous avez simplement à vous fixer des objectifs pour choisir celui qui vous est le mieux adapté.

Investir dans les actions et les obligations

Investir dans les actions et les obligations est aussi un moyen de se constituer une retraite confortable à 50 ans. Les actions sont des titres de propriété qui vous donnent le droit d’acquérir une part du capital d’une entreprise cotée en bourse. Elles peuvent rapporter beaucoup si l’entreprise marche bien, mais il faut toutefois être prêt à prendre des risques élevés. Effectivement, la valeur des actions peut varier rapidement selon l’évolution du marché financier.

Les obligations quant à elles sont des emprunts que vous faites à une entreprise ou un État pour financer leur activité. Si vous investissez dans ces dernières, cela signifie que votre argent sera bloqué pendant plusieurs années avant que vous ne puissiez récupérer votre capital initial et vos intérêts.

Le taux d’intérêt fixé lors de la souscription est garanti jusqu’à l’échéance du contrat avec très peu de risque, sauf en cas de faillite de l’entreprise concernée ou si elle renonce au remboursement anticipé.

Pour optimiser votre portefeuille d’investissement et réduire les risques liés aux fluctuations boursières, vous devez éviter toutes mauvaises surprises susceptibles de compromettre vos objectifs financiers sur le long terme.

Se tourner vers les produits d’épargne retraite complémentaire (PERCO, PERP)

Au-delà des investissements en bourse, il est aussi possible de mettre en place un plan d’épargne retraite complémentaire (PERC) pour anticiper sa retraite. Le PERCO ou plan d’épargne pour la retraite collectif et le PERP ou plan épargne retraite populaire sont deux exemples de dispositifs permettant d’obtenir une rente viagère à partir de 62 ans.

Le principe des produits d’épargne est simple : vous versez régulièrement une somme qui grossira au fil du temps grâce aux intérêts accumulés. À l’âge légal de départ à la retraite, votre capital sera alors transformé en rente mensuelle jusqu’à votre décès.

Le PERCO permet aux salariés de cotiser pour leur futur départ à la retraite avec des avantages fiscaux intéressants : la contribution patronale étant exonérée d’impôt sur le revenu et les plus-values bénéficiant d’une fiscalité avantageuse. Cette solution peut être contraignante car elle ne garantit pas un rendement minimum et il n’y a aucune certitude que le montant versé chaque mois permette réellement une bonne préparation financière pour sa future vie après son activité professionnelle.

Quant au PERP, c’est un contrat individuel souscrit auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurance-vie qui offre plusieurs options quant à l’affectation des sommes épargnées. Toutefois, comme tout placement financier, les performances ne sont pas garanties. Il y a souvent des frais liés aux versements et à la gestion des contrats, qui peuvent venir impacter le montant de l’épargne accumulée.