Back
Image Alt

Comment optimiser sa rémunération en tant que dirigeant d’une petite entreprise ?

Le dirigeant d’une petite entreprise au choix entre plusieurs types de rémunération. Chacun d’entre eux à ses avantages et ses inconvénients. Il existe aussi de nombreuses méthodes destinées à favoriser l’optimisation de la rémunération du dirigeant. Dans tous les cas, celle-ci doit être alignée sur la performance de l’entreprise. 

Divers types de rémunération

Il existe plusieurs modes de rémunération pour les dirigeants d’entreprise. Chacun a ses avantages et ses inconvénients en fonction du statut juridique de l’entreprise, de son régime fiscal et du statut social du dirigeant. De nombreuses techniques privilégient aussi l’optimisation de la rémunération du dirigeant. De ce fait, il est important de définir à l’avance ses objectifs financiers et patrimoniaux pour choisir le mode de rémunération le plus pertinent. 

A découvrir également : Quels sont les principaux risques d'investir dans un PEA ?

– Les rémunérations immédiates : salaires, revenus non salariaux, primes et dividendes.

– Les rémunérations différées : compléments de retraite et montants versés par les entreprises sur les dispositifs d’épargne salariale.

Lire également : Quel revenu pour être éligible à la loi Pinel ?

– Les rémunérations directes : intérêts de comptes courants, avantages en nature et revenus fonciers.

– Les rémunérations indirectes : prise en charge des cotisations pour des contrats complémentaires santé ou prévoyance.

Il est conseillé de faire un bilan patrimonial professionnel et personnel pour l’optimisation de la rémunération du dirigeant. Il faudra ensuite décider comment doser ces rémunérations pour permettre des économies. Dans la pratique, deux types de rémunération se distinguent des autres : les salaires et les dividendes. N’hésitez pas à aller sur ce site ou à demander des conseils auprès du cabinet Noun Partners.

Se rémunérer en fonction de la performance de l’entreprise

Il n’est pas rare d’entendre des témoignages d’entrepreneurs qui se sont abstenus de se verser un salaire pendant une année ou plus. L’optimisation de la rémunération du dirigeant dépend de la priorisation des intérêts de l’entreprise. En effet, votre rémunération dépendra directement du succès et des performances de votre entreprise. Pour y voir plus clair aller sur ce site

La première étape consiste à assurer la pérennité de votre activité et à provisionner vos charges. Pour cela, les profits réalisés devraient être réinvestis dans votre entreprise afin de la stabiliser et de vérifier que votre bénéfice correspond bien à votre bilan prévisionnel. En règle générale, il est conseillé d’attendre au moins un an avant de se verser un salaire. Durant cette période, il faudra vivre sur ses économies, ses allocations chômage, ou si possible, se verser un salaire fixe et modeste.

Une solution intéressante est de lancer votre entreprise en parallèle d’un travail salarié. De cette manière, vous bénéficiez d’un salaire régulier et d’une protection sociale tout en développant votre projet. En prenant ces précautions, vous garantirez le bon fonctionnement de votre entreprise à long terme et pourrez en récolter les fruits par la suite.

Si votre entreprise est une société, il est recommandé de prévoir dès le départ l’embauche d’un Chief Financial Officer (CFO) pour superviser les aspects financiers, légaux et comptables de votre entreprise et trouver des sources de financement. Si vous n’avez pas les fonds nécessaires pour un CFO à temps plein, un mi-temps ou un prestataire externe pourra faire l’affaire pour commencer.

Dans tous les cas, il est crucial de ne pas sous-estimer cette préparation afin d’éviter des déconvenues. Se concentrer uniquement sur l’opérationnel peut entraîner des retards dans la prise de décisions importantes, mettant en péril la santé financière de l’entreprise. Penser à la santé à long terme de votre entreprise est la meilleure manière d’assurer son succès et votre future rémunération.