Back
Image Alt

Quel placement pour augmenter ses revenus à la retraite ?

Disposer des ressources financières nécessaires pour sa retraite est utile afin de vivre décemment. Toutefois, pour rassembler le montant dont vous avez réellement besoin, vous pourriez faire de gros efforts d’épargne sans forcément avoir gain de cause. Heureusement, certains placements permettent d’augmenter vos revenus à la retraite. Découvrez-les.

Le LMNP : Loueur Meublé Non Professionnel

En optant pour le loueur meublé non professionnel, vous avez la possibilité d’investir dans 4 types de biens distincts :

A voir aussi : Pourquoi miser sur le PER pour votre retraite ?

Pour mieux profiter de votre investissement, il vous faudra privilégier les EHPAD et les résidences étudiantes. Ici, vous devez confier les biens à un gestionnaire qui s’engage à vous payer les loyers de vos locaux, qu’ils soient occupés ou non. L’avantage du LMNP réside dans sa fiscalité. En effet, vous êtes dispensé des impositions sur les 15 ou 30 années suivant l’investissement.

Les SCPI

Investir dans une SCPI, c’est se départir de toutes les charges administratives et de gestion que demande un bien immobilier. Il vous faut simplement investir à travers une société de gestion qui s’occupe par la suite de tout le processus nécessaire.

Toutefois, vous aurez besoin de payer des frais de gestion. Avec un rendement moyen de 4,39 %, vous disposez de quoi vous constituer un capital financier supplémentaire.

Le cas de l’investissement en démembrement

L’investissement en démembrement est également un bon moyen d’investissement pour préparer votre retraite. Ici, l’investisseur achète un bien en nue-propriété. Cela dit que le vendeur profitera de l’usufruit suivant une période définie d’un commun accord. Elle est généralement de 15 ans.

Même après l’achat, le bien est toujours loué. Le prix que vous paierez à l’achat sera la différence entre le prix réel (pleine propriété) et le loyer potentiel à percevoir durant la période du contrat. C’est un achat qui vous permet généralement d’économiser 40 % de vos ressources. À la fin du contrat, l’usufruitier remettra le logement à neuf avant de vous rendre les clés.

Lorsque vous rentrez en possession de votre bien, vous pouvez alors le mettre en location pour en tirer des revenus complémentaires pendant votre retraite. Il est aussi possible d’en disposer comme résidence principale ou secondaire, mais cela ne vous apportera aucune plus-value.

L’Assurance-Vie

L’Assurance-vie est un produit d’épargne vers lequel vous pouvez vous tourner pour préparer votre retraite. En optant pour ce type de placement, vous pouvez disposer à votre retraite de la totalité du montant cotisé durant le temps de vie du contrat. Cela vous permet de réaliser un autre investissement de votre choix.

S’il est aussi possible de racheter une partie de vos fonds, vous pouvez également percevoir de l’argent sous forme de rente viagère, de quoi augmenter vos ressources pour votre retraite.

Le PEA : Plan d’Épargne en Actions

Le PEA, ou Plan d’Épargne en Actions, est une enveloppe fiscale particulièrement avantageuse pour les investissements en actions. Le PEA permet de profiter d’une exonération des plus-values et des dividendes sur toutes les actions détenues au sein du plan. Cela peut représenter un bel avantage pour l’épargnant lorsqu’il décide de toucher son capital.

Il ne faut pas oublier que le PEA est soumis à certaines règles strictes non négociables. La durée minimale de détention du plan doit être de cinq années et vous ne pouvez verser que 150 000 euros sur votre compte PEA (les versements ultérieurs sont impossibles).

Certains épargnants peuvent aussi se tourner vers un PEA-PME. Ce produit financier fonctionne sur le même principe que le PEA traditionnel mais permet uniquement d’investir dans des PME et ETI cotées ou non cotées. Les avantages fiscaux liés à ce placement sont aussi intéressants : une exonération d’impôt sur la plus-value après 5 ans ainsi qu’un prélèvement forfaitaire unique (PFU) réduit à hauteur de 15 % après cinq ans.

Le choix entre ces deux produits financiers dépendra donc essentiellement des projets personnels visés par chaque épargnant.

L’investissement dans l’immobilier locatif traditionnel

L’investissement dans l’immobilier locatif traditionnel est une solution d’épargne très prisée des Français. Effectivement, acheter un bien immobilier pour le mettre en location peut constituer un moyen efficace de se construire un patrimoine solide et stable.

Il faut garder à l’esprit que ce placement n’est pas exempt de risques. Les frais liés à l’acquisition du bien (notaire, agence immobilière…) sont parfois élevés et peuvent peser sur la rentabilité future du logement mis en location.

Les loyers perçus ne suffisent souvent pas à couvrir tous les frais engagés (charges locatives, remboursement du prêt immobilier…). Pensez à bien réaliser une étude financière minutieuse avant d’envisager ce type de placement.

Il existe toutefois quelques astuces permettant aux épargnants qui investissent dans l’immobilier locatif traditionnel de maximiser leur rentabilité. Par exemple, se concentrer sur certains types de biens peu chers mais faciles à louer tels que les studios ou petits appartements en centre-ville peut s’avérer judicieux.

Pensez à bien saisir les opportunités intéressantes pour les investisseurs immobiliers avertis.