Back
Image Alt

Comment Utiliser un Chèque Barré en Toute Sécurité?

Les chèques sont les moyens de paiements les plus utilisés jusqu’à ce jour. Pourtant, il n’est pas rare d’enregistrer des fraudes dans ce domaine. On compte plusieurs types de chèques et certains offrent plus de sécurité que d’autres. Parmi les chèques bénéficiant d’un haut niveau de sécurité on retrouve les chèques barrés.

Qu’est-ce qu’un chèque barré ?

Un chèque barré est quasiment semblable à tout autre chèque. Cependant, quelques spécificités le distinguent. Sur un chèque barré, vous verrez la mention « non endossable sauf au profit d’une banque ». C’est une mention qui permet d’éviter les fraudes en réduisant les possibilités de transmission d’un bénéficiaire à un autre. Les chèques barrés portent généralement deux barres qui passent sur l’ordre ainsi que sur le montant. Dans le cadre de l’utilisation de ce moyen de paiement, seul une banque est en mesure de bénéficier du recouvrement. L’organisme bancaire serait ainsi la seule habileté à transférer les fonds sur le compte du bénéficiaire.

A découvrir également : Plafond virement Crédit Agricole : limites et modalités bancaires

Le nom de ce dernier doit figurer sur le chèque émis. Avec un chèque barré, vous ne pouvez pas procéder à un retrait en espèce au guichet d’une banque. Notez qu’il existe deux types de chèques barrés différents de par leurs barrements. Il y a les chèques avec les barres générales séparées par une désignation. C’est le signe que toute personne ayant un compte dans n’importe quelle banque peut passer à l’encaissement. Dans le second cas, le nom d’une banque sépare les deux barres. Cela implique que le chèque peut être encaissé uniquement auprès de la banque dont le nom est affiché. La sécurité est ainsi renforcée.

A lire également : Comment faire un virement bancaire ?

Utiliser un chèque barré en toute sécurité

Quelques habitudes courantes permettent d’utiliser un chèque en barré sans craindre les fraudes.

Emettre correctement le chèque

En ce qui concerne les chèques que vous émettez, vous devez utiliser un stylo non effaçable. L’idéal serait qu’il soit à bille et contenant de l’encre noir. Prenez le temps de remplir scrupuleusement tous les chèques. Renseignez obligatoirement les champs relatifs aux : montants en chiffres, montants en lettres, ordres, dates d’émission, signatures, ordres, etc. Après avoir inscrits les informations, faites des traits horizontaux pour occuper les espaces vides. C’est une excellente solution pour éviter que le bénéficiaire complète d’autres informations, ou arrondissent le montant. En mettant les traits, évité de barrer ce que vous aviez déjà écrit, les ratures et les surcharges peuvent entraîner une invalidation du chèque.

Lorsque vous prévoyez envoyer le chèque par courrier, vous devez prendre certaines précautions. Tout d’abord, il est important de prévenir le bénéficiaire. Vous devriez l’annoncer que vous lui transférer un chèque tout en prenant le soin de confirmer l’adresse de réception. Demandez au bénéficiaire de vous prévenir une fois qu’il aurait reçu le chèque. Ainsi, vous pourriez prévenir la banque à temps s’il ne le reçoit pas, afin d’éviter toute utilisation frauduleuse. Certains recommandent de coller un ruban transparent sur certaines parties du chèque. Il s’agit principalement de la case du montant et celui qui comporte le nom du bénéficiaire. Enlevez le ruban endommagerait le chèque et aucune possibilité de modification n’est envisageable.

Les dispositions pour éviter le vol et les pertes

En aucun cas, vous ne deviez confier ou prêter votre chèque à des proches. Vous êtes la seul habileté à accéder à votre chéquier. De plus, il est capital de le mettre dans un lieu sûr. Le mieux serait de le ranger séparément qu’avec les documents que vous utilisez souvent (pièce d’identité par exemple). Eviter surtout de signer les chèques en blanc ou en avance. Lorsque vous demandez un nouveau chéquier à votre banque, on vous conseille d’aller le prendre en mains propres. En cas d’envoi par courrier, renseignez-vous suffisamment sur le délai de livraison. Au cas où le délai est dépassé, prévenez automatiquement la banque. Celle-ci pourra faire une opposition sur le chéquier en question.

Dans les situations de pertes ou de vols de chéquier, il est impératif de prévenir la banque rapidement. Faites-le dès que vous vous rendez compte de la situation. Demandez une opposition par appel, en ligne et envoyer plus tard un courrier pour confirmer votre démarche.

Vous êtes payés par chèque barré

Quand on vous paie par chèque, vérifiez que toutes les informations sont correctes. Portez attention aux noms et au montant. Comme vous le savez, le chèque barré n’est pas endossable. Il y a juste lieu de s’assurer que l’émetteur écrive correctement votre nom et vos références. Une fois le chèque remis, procédez à l’encaissement dans les heures qui suivent. Ceci vous permet de détecter au plus tôt s’il s’agit d’un chèque en bois. Dernier conseil, refusé d’encaisser un chèque qui n’est pas en votre nom.

Les différents types de chèques barrés et leurs caractéristiques

Il existe plusieurs types de chèques barrés, chacun avec ses propres caractéristiques. Les principaux sont les chèques barrés non endossables et les chèques barrés à ordre.

Les chèques barrés non endossables ne peuvent être encaissés que par leur bénéficiaire désigné et ne peuvent pas être transférés à une autre personne. Ce type de chèque est souvent utilisé pour des paiements électroniques tels que la facturation ou le paiement d’abonnements.

En raison de leur nature limitée, ces types de chèques sont plus sûrs car ils ne peuvent pas être falsifiés ou usurpés frauduleusement. Il faut penser à prendre des précautions supplémentaires lorsqu’on utilise un tel instrument afin d’éviter tout risque inutile.

Un autre type courant de chèque est le chèque à ordre : aussi appelé chèque croisé au début du XXe siècle en référence aux deux lignes obliques qui se découpent sur l’argent dans sa partie supérieure gauche, ce type permet aux bénéficiaires spécifiques définis sur le document bancaire d’encaisser un montant donné sans avoir besoin d’endosser le document. Lorsqu’un propriétaire souhaite utiliser un tel instrument financier, il doit écrire au dos ‘À l’ordre exclusif’. Cela indique clairement qu’il ne peut être encaissé que par la personne désignée.

Cela étant dit, les chèques barrés à ordre peuvent tout de même être falsifiés ou utilisés frauduleusement si des précautions adéquates ne sont pas prises. Il faut penser à bien prendre en compte l’utilisation de ces instruments financiers.

Il existe aussi des types spéciaux de chèque barré qui ont été conçus pour répondre aux besoins particuliers. Par exemple, certains sont réservés aux paiements effectués entre des entreprises commerciales et leurs employeurs, tandis que d’autres permettent le retrait immédiat d’une somme importante sans avoir à attendre un certain délai pour la compensation.

Quel que soit le type de chèque barré que vous utilisez, il faut penser à bien prendre toutes les mesures nécessaires afin qu’il puisse être manipulé et échangé en toute sécurité. Prenez votre temps pour comprendre les différentes caractéristiques du document bancaire sur lequel vous travaillez et respectez toujours les procédures appropriées lorsque vous l’utilisez. Cela aidera non seulement à réduire le risque d’un incident indésirable, mais aussi à éviter bien des tracas dans vos transactions quotidiennes !

Les précautions à prendre lors de l’utilisation d’un chèque barré

L’utilisation de chèques barrés est un moyen sûr et pratique de faire des transactions financières, mais elle nécessite une certaine prudence. Voici quelques précautions à prendre pour utiliser un chèque barré en toute sécurité.

La première chose à avoir en tête lorsqu’on utilise un chèque barré est qu’il doit être rempli correctement. Effectivement, la moindre erreur peut entraîner son refus par la banque ou même une fraude potentielle. Il faut donc veiller à bien écrire tous les chiffres et toutes les lettres avec soin, sans ratures ni bavures.

Il faut également bien préciser le bénéficiaire du chèque. Le bénéficiaire doit être clairement précisé, et il faut vérifier que c’est bien lui qui l’encaissera avant de remettre le document bancaire. Dans le cas où on ne connaît pas personnellement ce bénéficiaire, il est recommandé de demander une pièce d’identité afin d’éviter tout risque potentiel.

Un autre élément crucial lorsqu’on utilise un chèque barré est la signature. Elle doit correspondre exactement à celle qui figure sur votre compte bancaire pour éviter tout problème dans l’enregistrement ou la validation du paiement. Il faut aussi effectuer les actions supplémentaires telles que l’endossement ou l’apposition d’un tampon fiscal avant leur présentation auprès de la banque concernée.

Il faut savoir que les chèques barrés ne doivent jamais être laissés en blanc. Bien qu’il puisse sembler pratique de les remplir plus tard, cela peut exposer à des risques inutiles tels que l’utilisation frauduleuse ou le vol du document.

En suivant ces quelques précautions simples, il est possible d’utiliser un chèque barré avec confiance et sécurité. En cas de doute ou de besoin d’aide supplémentaire, n’hésitez pas à contacter votre banque afin de leur poser toutes les questions nécessaires pour vous assurer une utilisation sereine et sans incident.